Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

Assez... loin

 

 

Assez !

Aux bruits, aux cris, aux rêves trop vieux

J'envie une autre chance

 

Assez !

De cette prière dans tes yeux

Retourne à ton absence

 

Où es-tu toi que j'aimais tant ?

Dix ans et tu t'effaces comme ça ?

Qui donc gémit comme un enfant ?

Où est ta force et où est ton bras ?

 

Je suis perdue

Dans un monde sans fenêtre

Tu m'as rendue

Au désespoir de mon être

 

Peut-être suis-je la fautive

Peut-être que tu n'existais pas

C'est toi qui barrais ma dérive

Pourtant, qui marchait avec moi

 

Assez !

Ce songe fou me laisse enfin

J'entends

Les maints mensonges et les refrains

Je vois

À travers toi, d'autres essentiels

Je pars

Loin des regrets, vers mon seul ciel

 

Loin

De toi

C'est mieux comme ça.



26/06/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres