Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

Attention...

 

Un homme racine
Prévient le monde
Et s'enracine
Et tonne et gronde

Solidaire pour toujours
Il plonge, chair de bois
Dans la terre et autour
La pierre de ses choix

La fin est proche
Crient les veilleurs
L'homme racine
Brise son cœur

Sa rage secoue le feu
Et bouillonne les eaux
Et soudain en tous lieux
Elle cendre les os

L'homme racine
Venge et seconde
La mort fuscine
Vide le monde

A Dieu donc, ou au Diable
Enchainés nucléaires
Chair humaine friable
Petites gens suicidaires










03/08/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres