Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

Pense le monde




 

Les battements du monde

Tonitruent en silence
Dans l'orchestre de l'Univers
Et nous sommes sourds


À toute vitesse la Terre

Siffle entre les étoiles

Elle tombe dans le noir

Et nous sommes aveugles

Ce qui est dans ce temps
Déjà mort ailleurs
Ne touche pas d'éternité
Mais nous sommes croyants


Nos consciences minuscules

Sur un rocher en feu
Aime et Haine pour oublier
La Terre aussi a peur

 



24/11/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres