Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

28 février 2007 Le Kombucha

KOMBUCHA

Depuis des ages, la médecine populaire des pays orientaux emploie un remède de bonne femme connu, de la Russie depuis la Chine, sous le nom de "petite mère japonaise", "champignon des héros", ou encore "champignon de longue vie" ; de par sa diffusion sur une aire géographique aussi vaste, chaque peuple, chaque culture lui a donné son nom propre, et à travers cette diversité de noms, on devine les bienfaits et l'aide qu'il fournit à ses utilisateurs. Dans nos pays occidentaux, il est quelque peu connu sous le nom de kombucha. D'une façon plus prosaïque, on pourrait l'appeler "champignon à thé", ce qui en dit plus long sur son application et sur sa préparation.

En Chine, le champignon à thé kombucha est consommé, soit depuis 2200 ans, dans le but d'obtenir l'immortalité. Le champignon à thé connu sous le nom de kombucha est un bel exemple des ensembles symbiotiques de bactéries et de levures.


Ce champignon ressemble à une membrane gélatineuse durcie en forme de disque ; il vit dans une solution nutritive de thé et de sucre dans laquelle il se multiplie constamment. La colonie macroscopique qu'est le champignon à thé est donc une symbiose, une communauté d'êtres vivants satisfaisant leurs besoins réciproques par leur association. Les levures fournissent aux bactéries des substances vitales, fermentant par exemple le sucre en alcool. Quant aux bactéries, elles vont transformer l'alcool produit par les levures en acides (lactique, acétique, gluconique) et autres sous-produits organiques. Ce faisant, elles modifient en l'acidifiant la solution de thé, et cela empêche les bactéries de la pourriture et autres moisissures de se développer. Les seuls qui peuvent survivre sont les microorganismes acido-tolérants du champignon, qui sont habitués à vivre dans un tel environnement. La symbiose réside à l'intérieur d'un solide en cellulose pure élaboré par certaines bactéries, qui est le champignon lui-même.

Qu'est-ce que la kombucha?














Il s'agit de la boisson que l'on peut préparer soi-même à l'aide de la culture du champignon éponyme. Comme nous l'avons vu, le terme de champignon (sans chapeau et sans pied!) n'est pas exact, mais simplifiant. Pour préparer cette boisson, il faut immerger le champignon dans une solution nutritive à base de thé vert ou noir sucré. Pendant le processus de fermentation et d'oxydation se déroulent des réactions complexes d'assimilation et de dissociation qui amènent le champignon à thé à produire des substances de grande valeur que l'on va retrouver dans la boisson: acide gluconique, vitamines B1, B2, B3, B6, B12, acide folique, acide lactique, enzymes, acides aminés, composés antibiotiques, et une petite quantité d'alcool (environ 0.5° de titre). Le gaz carbonique dégagé par la fermentation donnera à cette boisson une effervescence très rafraîchissante. Le champignon à thé est une véritable petite usine chimique. Le sucre sert de nourriture aux microorganismes qui constituent le champignon, et vont lui permettre d'augmenter sa masse et de se reproduire tout en dégageant dans la boisson des substances de valeur.


Effets thérapeutiques supposés 

Le kombucha est traditionnellement réputé et conseillé pour :

  • le renforcement du système immunitaire
  • la détoxification, l'épuration cellulaire, l'équilibre acido-basique;
  • l'artériosclérose, la surpression artérielle;
  • les rhumatismes, la goutte, les calculs, l'arthrite, 
  • les mycoses, principalement de Candidas Albicans,
  • l'équilibre de la flore intestinale, l'harmonisation du transit, les hémorroïdes;
  • les troubles digestifs, les gastro-entérites,
  • la migraine, le stress, le surmenage, le syndrome de la fatigue chronique
  • l'obésité
  • le psoriasis, l'eczema, les abcès, les ulcères (mère en application externe);
  • les syndromes prémenstruels ;
  • effet antioxydant.

Plusieurs facteurs concourent à expliquer cette action thérapeutique très large :

  • l'acide gluconique a une action détoxifiante générale.
  • l'absorption direct de levures et bactéries est peut-être le facteur déterminant dans son action au niveau de l'appareil digestif.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Kombucha
http://www.kombu.de/fasz-frz.htm

Je bois du kombucha aussi souvent que je le peux, le plus difficile c'est de trouver un producteur.




28/02/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres