Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

La tour



A chaque blessure,
Il construit un étage,
Qui prolonge la félure,
De son âme en otage;

Chaque fois que le monde
le rejette et le broie,
c'est la tour qui monte,
il veut sortir de là.

Mais il n'y a pas d'issue,
que ce qu'il a pu inventer
une tour à jamais éperdue,
qui ne cesse de monter.

Je voudrais retenir
cette âme qui s'en va,
cet homme s'il veut sourire,
Qu'il reste près de moi.




09/01/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres