Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

Le Kraken

 

Le Kraken soulève l'océan
L'eau de ma peine se déverse
Elle ensevelit les souvenirs et la vie
Elle fracasse le navire des certitudes
L'océan anéantit toute joie, tout espoir
Le Kraken est aveugle

 

Pourquoi toi, pourquoi tous ?
Un mort après l'autre
Jamais il n'est assouvi
Autour de lui le maelstrom gronde
Et l'humanité s'y précipite
Le Kraken est la porte du néant

 

Avec toi, il a pris son temps
Cruel. Je t'ai vu entré lentement vers son antre
Déversant tes larmes, gonflant mon océan
Je garde précieusement nos éclats d'enfance
La légèreté de ton rire, tout ton bois flottant

 

Inexorablement, je suis le même chemin
Est-ce que ça fait mal, après ?
Persistes-tu quelque part ?
Je voudrais que le Kraken terrifiant,
Soit une épreuve de courage qui t'envole
Un seuil, une nuée vermeille, un souffle

 

Pars, toi, vers un ciel ou ailleurs
Et que ta conscience demeure
Je prie le Kraken et son père



06/06/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres