Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

Logique de rêveuse

 

 

 

Où va la raison des fous quand elle les quitte ?

Que devient l'espérance des hommes qui abandonnent ?

Où sont allés les rêves des enfants qui grandissent ?

Que devient le monde quand il perd son temps ?

 

Je sais pour l'un et l'autre je sais.

J'ai croisé un homme qui tirait un lourd chariot de bois.

Il s'arrêtait parfois pour agiter un bocal, une nasse.

Un filet à raisons, pour cueillir du bon sens.

Capturées dans les mailles, il forçait sans dommage

Chaque raison à entrer dans un tout petit bocal.

Le bocal s'empilait sur les autres dans son lourd chariot de bois.

L'homme reprenait son joug et suivait ce chemin poussiéreux, aux ornières bancales.

Je l'ai entendu dire à haute voix, « Je veux rentrer chez moi. »

Je sais qu'il ne s'arrêtera pas de peur que les raisons ne s'échappent...

 

Je sais pour elle, pour eux

L'espérance d'un homme, cherche toujours une compagne.

Elle s’agglutine avec les autres en petit tas sur le bord des routes.

Elles attendent une main tendue, un marcheur distrait, un oiseau volontaire,

Pour ressusciter et porter à nouveau, toutes leurs raisons d'être.

 

Je sais les rêves et les enfants

Les rêves des enfants qui grandissent,

S'échouent sur les plages des vacances en été.

Chahutent bruyamment dans les cours de récré.

Chuchotent dans les chambres aux papiers démodés.

Les rêves des enfants, finalement lorsqu'ils s'ennuient.

Recherchent ardemment l'âme des bébés à naître.

 

Je sais le monde je sais le temps, je sais le temps qui m'attrape.

Le monde quand il perd son temps, le traîne dans son sillage. Le temps va à petit pas.

Le monde file sans prendre son temps, ne s'intéresse en fait qu'à son affreux trou noir.

Le temps, lui préfère se dégourdir les pattes, quelques minutes encore, et me courir après.

Il s'espace dans mon passé mais va plus vite, il va beaucoup trop vite.

Il va bientôt me rattraper. La minute qu'il me prendra je la rendrai au monde

Et je me fondrai alors en rêves d'enfant,

Pour chercher à mon tour un petite personne à naître.



15/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres