Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

Un Éclat de l'enfance

 

 

C'est un rêve de plume

Qui glisse dans l'air

Une caresse de soi

 

C'est la peau d'un enfant

Qui anime les mères

Leurs professions de foi

 

Aucune potion, aucune magie

Une louche d'amour

Une autre d'empathie

 

Il n'a pas besoin d'autres choses

Notre mal monde pour tourner rond

Une métamorphose repose

Sur un sein chaud, mère, corps, don

 

Si l'esprit sait se taire

Et le souffle monter

Les tendresses d'hier

Peuvent encore compter.

 

Opposez ce souvenir

À vos tristes malheurs

Ce cadeau de l'enfance

 

Puisqu'il y a eu un pire

Il y a eu un meilleur

Chérissez sa présence.



27/07/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres