Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

19 mai 2007 Eléphant mon ami





Eléphant mon ami



Le pachyderme, craint des populations qui le côtoient, chassé par des braconniers avides ou démunis, n'est pas qu'une bête énorme pesant entre 1 et 6 tonnes.
Il est là depuis la nuit des temps et cache de nombreux secrets. La liste ne sera pas exhaustive mais voilà ce qui me fascine et m'interroge.




                 

Biologie

Il existe 3 familles d'éléphants :
Loxodonta africana : éléphant de savane d'Afrique
Loxodonta cyclotis : éléphant des forêts d'Afrique
Elephas maximus : éléphant d'asie


Un éléphant  peut vivre jusque 70 ans, peser jusque 6 tonnes, mesurer jusque 4 mètres au garrot...
La croissance des éléphants est continue. De même, les défenses ne cessent de grandir tout au long de leur vie.
A dix ans l'éléphant est un adolescent et son cycle de reproduction commence. Une femelle peut avoir un petit, tous les quatre ans et tous les cinq ans après 50 ans.
La gestation
d'un petit dure entre  20 et 22 mois. Le petit, à sa naissance pèse 120 kg en moyenne.
L'éléphant en fin de vie, meure souvent de faim : l'usure de ses dents ne lui permettant plus de s'alimenter correctement.


Trompe 

La trompe se combine aussi bien avec le nez qu'avec la lèvre supérieure et les transforme en un seul organe puissant capable de toucher, saisir et sentir. Elle est assez forte pour déraciner un arbre, assez sensible pour prendre un fruit de la taille d'un pois du sol et assez longue pour atteindre le feuillage au sommet des arbres. La trompe est aussi utilisée pour boire en aspirant l'eau et en la faisant gicler dans la bouche. Enfin, les éléphants utilisent leurs trompes pour saluer, caresser, menacer et se jeter de la poussière sur le corps.
Une trompe d'éléphant a environ 15.000 muscles et il faut beaucoup de temps aux éléphanteaux pour apprendre à maîtriser son utilisation.


Communication

Les éléphants communiquent les uns avec les autres de plusieurs manières et avec tous leurs sens. Ils dépendent moins de leurs yeux que les hommes mais les signaux visuels sont importants et la position de leurs oreilles et de leurs trompes montrent leur humeur.
Leur sens de l'odorat peut leur dire que quelque chose concernant la santé ou la condition sexuelle d'un autre éléphant.
Le toucher aussi peut être utilisé pour transmettre des informations.
Cependant, la principale manière par laquelle l'éléphant communique délibérément, c'est par le son. Les vocalisations des éléphants varient des cris aigus sur un ton élevé à des grondements profonds, dont deux tiers sont émis à une fréquence trop basse pour être détectée par l'oreille humaine. Des appels d'une si faible fréquence peuvent être entendus par d'autres éléphants à des distances d'au moins huit kilomètres.

Des études récentes ont aussi montré que le martèlement du sol avec les pieds et le grondement bas émis par les éléphants provoquent des vagues sismiques au sol qui peuvent traverser 20 milles à la surface de la terre. Les éléphants sont aussi capables de sentir ces vibrations par les pieds et les interpréter comme des signaux d'avertissement d'un danger éloigné. Ils peuvent donc communiquer à des distances beaucoup plus grandes qu'on ne l'avait pensé.


Mémoire d'éléphant

Les éléphants ont une mémoire remarquable. Dans la nature, les éléphants semblent se rappeler pendant des années, les relations avec des douzaines, voire des centaines d'autres éléphants, qu'ils ne voient qu'occasionnellement pour certains d'entre ces éléphants. Ils ont aussi une mémoire impressionnante des lieux où ils peuvent trouver à boire et à manger. Ces informations sont transmises de génération en génération


Société matriarcale

Les éléphants vivent dans une hiérarchie sociale dominée par les vieilles femelles. Les femelles se déplacent dans des cellules sociales durables d'environ une demi-douzaine de femelles adultes et leurs petits, la cellule étant dirigée par une seule vieille femelle, la matriarche.
Les mâles n'entretiennent pas des liens sociaux à long terme, et restent dans la cellule pendant leur adolescence seulement. Ils partent ensuite, vers 10 ans, vivre leur vie dans des groupes flexibles de célibataires ou se promenant à leur guise.

Pour tester l'importance de l'âge du leader femelle des cellules, les chercheurs de l'université de Sussex, de l'institut de zoologie de Londres et du Projet de Recherche sur les éléphants d'Ambolesi au Kenya ont utilisé un équipement hi-fi de forte puissance pour reproduire les sons des appels des éléphants.
Les appels venant des éléphants complètement étrangers ont amené les mères à regrouper leurs petits dans une attitude défensive, alors que les appels familiers étaient ignorés.
Les cellules dirigées par les plus vieilles matriarches, celles qui ont le plus d'expérience, pouvaient mieux faire la distinction entre les amis et les éléphants qui pourraient présenter des problèmes en harcelant les éléphanteaux ou en commençant des bagarres.
Si ces individus clés ne peuvent immédiatement distinguer les menaces éventuelles, leurs familles peuvent passer trop de temps à rester dans la défensive et pas assez de temps pour la reproduction. En effet, les scientifiques ont trouvé que l'âge de la matriarche est un facteur de prédiction important du nombre d'éléphanteaux produits par la famille par année de reproduction des femelles.

Ces résultats ont des implications importantes pour la conservation des éléphants parce que les animaux plus vieux et plus grands sont plus susceptibles d'être les cibles des chasseurs et des braconniers et tuer ces individus pourrait affaiblir des cellules familiales entières pendant des années.


Exemples de démonstrations affectives

L'éléphant pleure.
Il ne pleure pas parce qu'il a une conjonctivite ou parce qu'il y a du vent.
Il pleure de douleur, il pleure de souffrance. Il pleure la mort des siens ou la sous la torture qu'on peut lui infliger pour le dresser.


Les adultes portent toujours assistante aux plus jeunes.
Les mères, les tantes, les grand-mères,  sont toutes concernées par un évènement  du clan : mort, naissances, sexualité. 
Elles anticipent, protègent et soutiennent.

La relation mère/éléphanteau est très forte. Pendant les 48 premières heures de sa vie le petits sera senti, lavé, caressé... afin de créer un souvenir pérenne dans la mémoire de la mère.
Et puis se sera le tour des tantes des soeurs des grand-mères...
Le petit est l'objet de tous les soins.

Lorsqu'un éléphant meure, l'endroit de sa mort suscite des réactions, à chaque passage du clan. Elles sentent et marquent un arrêt à cet endroit même longtemps après la mort.
Un petit dont la mère meure refuse de suivre le troupeau et choisit souvent de rester près d'elle ; parfois il accepte d'être adopté par une autre femelle allaitant.

Si une jeune femelle devient féconde, le mâle dominant le territoire, en étant trop pressé, trop grand, trop lourd... pourrait blesser l'adolescente.
Alors une "Ancienne" même si elle n'est pas en période de reproduction, se mettra en travers son chemin et amènera le mâle à avoir un rapport avec elle pour que, s'étant calmé, il soit plus prévenant à l'égard de sa jeune partenaire et ne la blesse pas.

On a vu un petit embourbé se voir entourée de toutes les femelles creusant le sol pour le sauver...



fr.wikipedia.org/wiki/Éléphant
http://www.iucn.org/themes/ssc/sgs/afesg/faq/elefaqfr.html#Names






19/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres