Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

Droit sur l'iceberg

Fin alternative

 

 

 

 

Tous les Hommes sous vide

Dansent’ sur les océans de plastiques

Pêchent’ du poison à la pelle

Et cuisent tranquilles au soleil

 

Quel beau temps aride

Pour la saison, c’est fantastique

Moult deniers dans l’escarcelle

De faim, les ours blancs s’égayent

 

Les Hommes se vident

Font des efforts violents, dynamiques

Poèmes’, strophes virtuelles

Les koalas s’en émerveillent

 

Les Hommes emballés

S’amusent en sautant dans le vide,

Gobent pilules et dénis

Et meurent toutes les abeilles

 

Si la conscience crée

Ce beau collectif qui se suicide

Le Titanic en finit

On fonce droit sur l’iceberg

 

Plus de plumes de poils ou d’ailes

De feuilles de fleurs ou d’insectes

D’amis d’amours ou de frères

Chouette on reste’ pour faire la fête ?

 

 

 

 

 

 



05/07/2020
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres