Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

Le remède

 

 

 

Les pluies de soie en mille caresses

Nettoient les larmes, sucrent en tendresse

Les cœurs blessés, les âmes tordues

De coups portés, de vie fourbue

 

La danse des mots, les chants d'amour

Que l'on retient par des détours

Des inquiétudes et des excuses

Sèchent le monde en guerres confuses

 

À chaque maux, il y a racine

Une pluie qui manque souveraine

Ouvrez vos bras chassez toxines

 

Car chaque coup agit et peine

Détruit le monde en globuline

Cherchez en vous les halogènes

 

 

Beaucoup d'amour pour vos enfants,

de la patience pour les voisins,

de l’empathie  pour les cauchemars d'autrui,

. les paradis sont dans vos pluies de -soie.



12/08/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres