Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

Les enfants singuliers

 

 

Elle agite une cuillère, dans la lumière

D'un mouvement de balancier

Le temps s'arrête

 

Toute son attention focalisée

Sur le reflet qui palpite, en mode pause

Elle peut faire ça des heures

 

Inutile de l'appeler, elle n'entendra pas

La lumière piège les enfants-fées

Comme des papillons

 

Les fées ont une âme si grande

Les fées ont un temps qui s'ennuie

Alors parfois, elles le trompent

Et s'amusent dans leur temps

Avec nos mômes Insolites

 

Savez-vous ce qu'ils voient

Ces enfants pour toujours ?

Et savez-vous combien

Notre monde les blesse ?

 

Les fées les protègent d'amour

Quand ils contemplent une cuillère



25/05/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres