Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

Un monde d'enfants

 

Les enfants vite grandis
Font des femmes infinies
A l'amour pris en otage
Par de petits pères volages

Les adultes mal poussés
Aux racines torturées
Bâtissent de folles maisons
En équilibre sur des ponts

Le monde tourne à l'envers
Malmenés par les colères
Débordé par des nichées
D'anges aux haines acharnées

Je voudrais être la Mère
Qui diluerait les misères
les souffrances et les horreurs
Pour les laver de leurs peurs.








13/01/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres