Petit sortilege sans pretention

Petit sortilege sans pretention

Partir avec vous

 

 

Je me souviens de vous

Je me souviens de tout

Je me souviens c'est tout

Qui me tord qui me noue

 

Et j'ai besoin de vous

Votre absence me cloue

Ma vie laine se joue

Près de vous folle et floue

 

Je traîne ma misère

Le souvenir d'un suaire

Mon cœur a beau y faire

Il s'étouffe manque d'air

 

Il n'y a pas de prière

De mystère ou de terre

Il n'y même pas d'enfer

Qui rendraient votre chair

 

Ma vie veine sans vous

Coule et croule de partout

Je plie donc sous son joug

Et je m'en vais vers vous

Et je m'en vais vers vous



31/05/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres